La vie cachée de la rivière :

Il existe dans les cours d'eau une vie riche et souvent méconnue... Beaucoup  d'insectes y pondent leurs oeufs qui se développent pour devenir  larves puis imagos. Les pêcheurs à la mouche les connaissent bien, les imitent dans leur fabrication d'appats.

Ces invertébrés fournissent aux poissons mais également à d'autres insectes commme la libellule, une nourriture riche et variée.

Ce sont aussi de précieux bio-indicateurs qui donnent des informations fiables sur la qualité de l'eau. Ce sont des marqueurs de pollutions passées... La Fédération de pêche procéde à des prélevements selon des protocoles précis. Ces petits invertébrés sont alors classés et comptés puis minitieusement étudiés et permettent ainsi un suivi  de la qualité de l'eau dans le temps.

 

Truites et truitelles sur le Lignon du Forez :

Le niveau exeptionnellement bas du Lignon et la clarté de l'eau ont quelques avantages : la possibilité d'observer les poissons... Voilà quelques images prises ces jours-ci, que je vous fais partager pour le plaisir des yeux....

La truite du Lignon :

En 2011, les cours d'eau sont restés bas, tout au long de l'année...L'avantage, c'est de pouvoir observer les truites et je ne m'en suis pas privée !

Vous verrez au travers de cette vidéo, quelques belles images...

 

Les truites passent une bonne partie du temps à chasser : vous verrez  deux truites postées à quelques centimètres l'une de l'autre. La plus grosse a le meilleur poste. L'autre reste un peu en retrait. Une hiérarchie existe entre elles...Un bon poste ne reste jamais longtemps innoccupé.

 

J'ai cherché en désepoir de cause à les filmer sur des frayères. J'ai eu la chance de tomber sur une d'elle entrain de remonter le bief de la Bâtie. Un petit moment magique. Je l'ai revue sur une frayère en amont, mais la séance de pose était finie... Dommage.

Cette année sans doute à cause de la clémence des températures, elles ont frayé tard. J'ai vu quelques frayères, mais  je n'ai pas eu la chance de les filmer... Ce n'est que partie remise... La suite au prochain épisode !

 

BONNE ANNEE 2013 !

Je vous présente ici, mon dernier film... 

On peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein...

Ce film peut paraître à première vue pessimiste, pour moi il ne l'est pas..

 

.La pollution contastée est bien réelle : il reste quelques points noirs de rejets d'eaux usées. Ceux-ci devraient disparaitre dans l'avenir. Le contrat de rivière  et les différentes municipalités concernées y travaillent. De gros efforts dans ce sens ont déjà été faits.

 

Les grosses truites n'ont pû être sauvées lors des travaux sur les barrages en 2010, mais beaucoup d'autres l'ont été. Là aussi, les progrès sont indéniables...  

La pêche à outrance a fait aussi beaucoup de mal dans les populations de truites sauvages. La pêche est un loisir, un plaisir... quel bonheur et quelle fierté de partager  une jolie prise autour d'une table. Mais n'hésitez pas à  goûter au subtil délice qu'est  de relâcher une jolie truite sauvage !

 

Les détritus sont nombreux au bord des rivières.Nous sommes tous responsables de cela. Ne laissez pas vos déchets derrière vous et mieux ramassez ceux que vous pouvez, même si ce ne sont pas les vôtres...J'ai vu quelques rares pêcheurs le faire. Merci à eux.

 

Une autre pollution est malheureusement bien présente, même si elle est d'apparence plus jolie : les envahissantes. Ces plantes qui prolifèrent (la renouée du japon et la basalmine de l'Himalaya ) étouffent tout le reste de la végétation. Nous avons commencé à la combatre à une toute petite échelle. Ce sera l'objet d'un autre reportage...

 

J'ai voulu à travers ce film marquer les esprits. Je souhaite en ce début d'année que la partie négative de ce film s'efface définitivement... Utopie ?  Probablement pas si chacun  de nous prend conscience de la richesse et de la beauté de nos rivières...

 

BONNE ANNEE 2013 !

Le Lignon recto-verso :